News

News

  • Home
  • News
  • Spécial MCE - Mostra Convegno Expocomfort. Entretien avec Riccardo Fava.
11/04/2016

Spécial MCE - Mostra Convegno Expocomfort. Entretien avec Riccardo Fava.

À l'occasion de la quarantième édition de l'MCE Mostra Convegno Expocomfort 2016, l'exposition internationale de référence pour les technologies liées au confort, au commerce et au recyclage des professionnels du secteur, qui vient de se conclure à Milan le 18 mars dernier, M. Riccardo Fava, PDG de Baltur, a donné une interview dans laquelle il parle des valeurs de Baltur S.p.A. et revient sur les étapes qui ont ponctué le chemin de l'entreprise vers le succès.

Quelles sont les caractères distinctifs de Baltur et les valeurs dont vous vous inspirez pour la piloter ?

La passion pour notre travail, le sens de l'éthique, le dévouement le plus total à l'entreprise - des valeurs à travers lesquelles s'identifie notre famille - et un désir permanent d'amélioration, une recherche de l'excellence dans tout ce que nous faisons, conscients du fait que chaque objectif atteint est en réalité un autre point de départ. C'est ce qui nous permet de relever les défis jour après jour et génération après génération.

Nos valeurs fondamentales sont l'application et la responsabilité dans tout ce que nous faisons, à chaque jour qui passe. L'un des traits distinctifs de Baltur est justement d'être reconnue comme entreprise de référence en raison de son sérieux à l'égard de ses partenaires.
Nombreux sont les rôles qui s'interfacent quotidiennement avec la vie de l'entreprise, entre employés, clients, fournisseurs, banques, institutions, écoles, conseillers, collaborateurs en général. Notre entreprise a toujours veillé à ce que les relations avec tous ces professionnels soient établies et cultivées sur la base du sens de l'éthique, de la correction et de la responsabilité dont je parlais auparavant.

Aujourd'hui, Baltur - et je le dis avec orgueil et satisfaction - est classée comme l'une des entreprises les plus fiables à tous points de vue dans le panorama italien, selon des statistiques établies par des autorités certifiées.
Une entreprise extrêmement solide, capable de produire des résultats, tant du point de vue économique que financier, lui permettant d'en garantir le développement et des capacités d'investissement substantiellement autonomes.

En effet, chaque année, nous investissons environ 4 % du chiffre d'affaires dans la recherche et le développement. Cet investissement entièrement autofinancé garantit deux aspects fondamentaux : la capacité d'innovation dans nos propositions aux clients et la solidité sur les marchés, puisque Baltur réalise tout cela avec ses propres ressources.

« Les valeurs sont celles d'une entreprise familiale bien pilotée ».

Comment sont le climat et l’organisation de l'entreprise ?

Dans l'entreprise, le climat est vraiment celui d'une grande famille.
La présence d'un dirigeant est constante dans l'entreprise, pour la guider au quotidien à travers une structure qu'il a créée au fil du temps, une structure managérialisée avec des domaines de responsabilité et des secteurs de compétence précis, un système hiérarchique bien défini et de gouvernance éclairée.

La communication de données (en anglais reporting) est suivie et vérifiée tous les mois par la direction et par le conseil d'administration, tenu au courant et interpelé en permanence pour qu'il y ait une pleine prise de conscience et une parfaite connaissance de « l'état de santé » de l'entreprise et des objectifs à réaliser avec le concours de tout le monde.

En tant que PDG de Baltur, j'ai établi un programme sur plusieurs années sous forme d'un document d'orientation bien connu de tous et qui précise, justement, les lignes de développement stratégique de l'entreprise sur les années à venir.

Chez Baltur, les personnes constituent un patrimoine, une réalité concrète et valorisée.
La même attention est consacrée aussi aux relations. Voulez-vous nous en parler ?

C'est absolument vrai, les ressources humaines représentent un levier stratégique fondamental pour la vie de l'entreprise. Les entreprises sont faites de personnes, et leurs comportements, leurs efforts, leur contribution, sont déterminants dans la réalisation des objectifs et des progrès accomplis au fil du temps. Par conséquent, les ressources humaines doivent être stimulées, orientées, motivées et gratifiées.

Il y a quelques années, à l'occasion d'un parcours difficile qui a donné d'excellents résultats, j'ai organisé un système de récompense pour tous les employés - l'un des plus importants dans notre province et dans notre région - avec une prime liée à l'amélioration des résultats et des intégrations allant au-delà de la rétribution fixe.

C'est une initiative qui contribue au climat de satisfaction au sein de l'entreprise et donne un sentiment d'appartenance.

La même attention est accordée aux relations syndicales, qui sont fluides, impeccables et constantes.

Les relations avec les clients Baltur sont gérées comme les rapports personnels et sur la même échelle de valeurs, n'est-ce pas ?

C'est l'un des points forts d'une entreprise familiale dont les dimensions sont grandes sans être démesurées, qui, chez Baltur, présente des caractéristiques et une valeur particulières.

Notre proximité et le rapport avec le client - à partir du sommet de la hiérarchie - est une relation très étroite qui génère une forte fidélisation.

Il va sans dire que le client a des attentes qui doivent être satisfaites à tous points de vue : compétitivité du prix, fiabilité du produit, exhaustivité de la gamme et services de différentes natures liés au produit. Toutes ces attentes de nos clients, qu'ils soient existants ou potentiels, sont parfaitement légitimes, et de notre côté, nous faisons le maximum pour les satisfaire de la meilleure façon qui soit, avec l'attention et l'approche que doit accorder une entreprise familiale.

Baltur est une entreprise solide, dont les racines sont profondément ancrées dans le territoire, mais non moins innovantes et tournées vers le futur. Comment fait-on pour obtenir cet équilibre ?

Beaucoup de travail et une grande ouverture d'esprit à l'égard du changement, chaque fois que cela est nécessaire.
Si l'on parvient à faire fusionner cet aspect de la propriété familiale avec des compétences à jour et ouvertes sur l'innovation, alors l'entreprise acquiert un nouveau point fort.
Mais justement, c'est une question d'attitude.

Une attitude familiale.

Quelles sont les étapes déterminantes de l'histoire de Baltur, les charnières cruciales qui ont permis d'ouvrir la porte de la réussite ?

Sans aucun doute le fait d'avoir eu ces valeurs et ces attitudes tout au long de ces années, et d'avoir su faire des choix déterminants à certains moments de l'histoire de Baltur. Je voudrais en citer deux en particulier : l’internationalisation et la diversification du produit.

Dans les années 90, Baltur a choisi de devenir une entreprise internationale, alors que l'argument n'était pas d'actualité puisque l'univers des entreprises italiennes, tout au moins celui des entreprises familiales de moyennes dimensions, n'était pas encore particulièrement développé.
Nous l'avons fait. Nous avons commencé un parcours d'ouverture sur les marchés étrangers qui, dans les années qui vont suivre, a posé les bases d'un essor important de l'entreprise.

Notre chiffre d'affaires est actuellement réalisé à 70 % à l'étranger, en Chine, en premier lieu.

Et par conséquent, l'internationalisation, c'est certain, et puis le fait d'avoir fait à la fin des années 80, un choix important de diversification de produit, comme il fallait et quand il le fallait. En effet, Baltur a débuté comme productrice de brûleurs, qui est, aujourd'hui encore, notre activité principale.
Dans les années 80, nous avons toutefois investi pour lancer d'autres activités et produire de nouveaux produits, comme des chaudières à gaz, pour commencer, puis des énergies renouvelables, des pompes de chaleur et des panneaux solaires, qui se sont ultérieurement affirmés dans les années qui ont suivi.

En effet, Baltur s'adresse aujourd'hui à un marché mondial. Quand ce tournant a-t-il eu lieu et quelles sont les prévisions ?

Nous avons pu obtenir, au prix de gros efforts, la croissance et l'accélération justement durant ces années de grande crise du marché intérieur et européen en général, c'est-à-dire à partir de 2007. 
En 2006, nous nous trouvions dans une situation opposée, dans le sens où 70 % de notre chiffre d'affaires était réalisé en Italie et 30 % à l'étranger.
En 8 ou 9 ans, nous sommes passés de 30 à 70 % de notre chiffre d'affaires à l'étranger, en grandissant aussi en valeurs absolues.

Aujourd'hui et dans un avenir prochain, les règlementations poussent, fort justement, à développer les énergies renouvelables, à cause des problèmes, désormais bien connus, que provoquent les gaz à effet de serre et les émissions. Par conséquent, nous entendons développer et proposer, ainsi que nous avons déjà commencé à le faire, des machines de plus en plus performancielles et écologiques, entraînant également une économie d'énergie considérable et une augmentation des performances.

Les investissements de Baltur évoluent dans cette direction, dans le but de fabriquer des produits de plus en plus innovants, fiables et éco-compatibles, ainsi que le prévoit le programme stratégique de Baltur élaboré sur plusieurs années.

 

Spécial MCE - Mostra Convegno Expocomfort. Entretien avec Riccardo Fava.
Les cookies nous permettent d'offrir nos services. En utilisant ces services, vous acceptez l'utilisation de cookies de notre part. Infos